L'animal est-il plus humain que l'humain ?

L'animal est-il plus humain que l'humain ?

L'humanité s'est longtemps perçue comme l'apogée de l'évolution, faisant preuve d'intelligence, de complexité émotionnelle et d'une conscience de soi avancée. Pourtant, en scrutant le monde des animaux, en particulier celui de nos fidèles compagnons, les chiens, il est possible de s'interroger : sommes-nous réellement les seuls dépositaires de ces vertus que nous appelons "humaines"?

Prenons le concept d'amour. Dans le cadre humain, l'amour est souvent conditionné par des échanges sociaux, économiques ou même politiques. Nous évaluons, pesons et parfois, nous retenons notre affection. Lorsque ma chienne GUN me fixe de ses yeux pétillants, je perçois une affection sincère et sans réserve. L'amour qu'elle me porte semble dénué de tout calcul ou attente en retour.

Le monde des humains est complexe. Nos relations sont souvent entachées de malentendus, de jalousies, de rivalités. Par contraste, le monde des chiens est direct, honnête. Lorsqu'un chien est heureux, triste, effrayé ou excité, il le montre sans détour. Il n'y a pas de faux-semblants. Dans un monde où l'on valorise l'authenticité, il est ironique que ce soient les chiens qui, sans effort, incarnent cette vertu à la perfection.

De plus, nous vivons dans une époque où la patience semble être une denrée rare. Nous sommes impatients face à nos écrans, attendant la réponse d'un ami ou la mise à jour d'une application. Mais observez un chien attendre le retour de son maître. Il attendra des heures, voire des jours, avec la même ferveur, la même espérance inébranlable.

La loyauté, une autre qualité que nous admirons, est souvent mise à l'épreuve dans notre société. Trahisons, mensonges, déceptions sont monnaie courante. Mais les chiens, tels que GUN, démontrent une fidélité qui transcende toutes les épreuves. Ils restent à nos côtés, dans la santé comme dans la maladie, dans la richesse comme dans la pauvreté.

Et que dire de leur sensibilité aux énergies et phénomènes qui nous entourent ? Le lien entre GUN et le magnétisme terrestre, illustré par la "Vidéo Malinois s'oriente grâce au magnétisme terrestre", n'est qu'un exemple parmi tant d'autres qui illustrent l'extraordinaire connexion des animaux avec le monde qui les entoure. Là où notre perception est souvent brouillée par nos pensées, nos préoccupations, nos préjugés, les animaux, eux, sont en harmonie avec l'univers, recevant et répondant à ses moindres fluctuations.

Il serait donc sage de se poser la question : qui est véritablement "humain" dans ce contexte ? Est-ce l'être qui construit des civilisations, mais qui est parfois aveugle à la pureté de l'amour, à l'authenticité, à la véritable loyauté ? Ou est-ce l'être qui, sans dire un mot, nous montre chaque jour ce que signifie aimer sans conditions, être authentique à chaque instant et rester fidèle malgré tout ?

En fin de compte, le débat ne devrait pas porter sur qui, de l'animal ou de l'homme, est le plus "humain". Il devrait plutôt se concentrer sur ce que nous pouvons apprendre des animaux pour renouer avec notre propre humanité. En les respectant, en les aimant, et en s'inspirant d'eux, nous retrouvons peu à peu la part d'humanité que nous avions oubliée.

En cherchant à répondre à ces questions, il ne s'agit pas de diminuer l'importance de l'humanité ou de nos réalisations, mais plutôt de reconnaître que dans le simple regard d'un chien, dans sa queue qui bat joyeusement, nous avons un miroir vers une vérité plus profonde sur la nature de l'amour, de la loyauté et de la vie elle-même. Et en embrassant ces leçons, nous pourrions trouver une voie pour renouer avec ce lien profond qui nous unit à tout ce qui vit.



Regresar al blog

8 comentarios

magnifique réflexion et totalement en accord avec ma philosophie personnelle. c’est en respectant nos petits compagnons que nous sommes dans la véritable humanité. celle qui vibre de joie, d’émotion partagée et d’espérance bienveillante.

Caroline Parquet-Tarrago

Tout est dit. Les chiens nous donnent leur amour sans conditions aucunes, ils sont bien plus fidèles que beaucoup de personnes. Ils sont toujours contents de nous voir après qq minutes ou plusieurs heures d’absence.
Je préfère de beaucoup les animaux a la gente humaine.

Louise SANTRAILLE

Il est tellement rare qu’un humain accepte de remettre en question sa supériorité omniprésente et autoproclamée, que je me demande à quelle sauce tu vas être dévoré ! En tout cas, j’approuve totalement.

Yannick

Deja un comentario

Ten en cuenta que los comentarios deben aprobarse antes de que se publiquen.